Marquisat d'Aubigny


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un fauteuil à l'écart...

Aller en bas 
AuteurMessage
SanAntonio

avatar

Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 28/09/2005

MessageSujet: Un fauteuil à l'écart...   Sam 1 Oct - 23:00

SanA entra dans le petit salon. Il vit une table basse et quelques fauteuils. Il s'assis dans le premier fauteuil qu'il vit, posa la bouteille d'alcool fort trouvée dans la cave de son ami le commandeur Turenne sur la table, s'en servit une grande rasade, puis resongea aux derniers évenements.

Il avait rencontrée une amie devant les portes du chateau. Elle devait venir, accompagnant un baron champenois. Malheureusement, il n'était pas encore arrivé, et elle attendait toute seule. Il avait longuement parlé avec, espérant qu'elle accepterait de venir à sa table. Le Grand Maître Aragoth avait même proposé gentiement de l'inviter à la table d'honneur, mais elle s'y était refusé, ne voulant pas se sentir de trop.
Elle était donc repartie seule, SanA étant trop abattu pour décider de quoi que ce soit. Il avait voulu entrer dans la salle du banquet, mais l'absence de son amie lui ôtait l'envie de faire la fête.

Ainsi, malgré le voeux des hospitaliers de ne pas boire plus que nécessaire, il décida de faire une exception pour cette soirée qui commençait bien mal pour lui.

Il commençait à regretter de ne pas être resté chez lui, avec son épouse et leur magnifique petite fille. Elles lui manquaient mais la bienséance lui interdisait de rentrer de suite, et laisser ses frères hospitaliers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amro d'O
Invité



MessageSujet: Re: Un fauteuil à l'écart...   Dim 2 Oct - 1:26

Se baladant à la recherche d'une quelqon'que activité, car il venait de voir que els joutes ne commencaient que le lendemain, Amro passa par le petit salon.

Il y découvrit son frère San Antonio assit seul à boire, l'air abatue par quelques tristes nouvelles. Il s'assit à coté de lui, et sans mot dire, se mit à boire à ses cotés.
Il existait une telle complicité entre ses deux hommes qu'ils n'avaient besoin de parler pour se comprendre, et ils passèrent ainsi une bonne partie de la soirée.
Revenir en haut Aller en bas
SanAntonio

avatar

Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 28/09/2005

MessageSujet: Re: Un fauteuil à l'écart...   Dim 2 Oct - 1:53

SanA n'avait pas réalisé de suite qu'Amro l'avait rejoins, ramenant de la boisson pour deux. Machinalement, ils burent donc tous deux.

SanA eu bientôt honte de cette soirée et de la manière dont il s'était comporté. Il aurait du raccompagner son amie. Partir de nuit sur les chemins étaient dangereux. Comment avait-il pu la laisser repartir sans réagir ?

Il pensa ensuite à son épouse, qui devait dormir, du moins il l'espérait, leur fille entre ses bras.

Il jeta un coup d'oeil vers Amro : le retour en Champagne n'allait pas être possible immédiatement. La présence à ses côtés du capitaine de Champagne, de son frère Hospitalier, de son ami, le rassurait. Il ferma les yeux, et s'imaginea aux côtés de son épouse, sans refermer son attention sur le monde environnant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amro d'O
Invité



MessageSujet: Re: Un fauteuil à l'écart...   Dim 2 Oct - 2:11

La tension qui émanait de son frère hospitalier venait subitement de disparaitre. Amro sut alors qu'ils étaient tous deux en sécurité et se mit lui aussi un peu plus à l'aise, et laissa son esprit vagabondé.

Il pensa à sa ville, aux difficultés et aux prochains impôts, à sa rupture avec sa fiancée, aux départs de ses amis de la Champagne.

Pourquoi pensait-il à toutes ses choses négatives?! Il changea de position, prit une gorgée de vin et essaya de penser à quelque chose d'agréable. La seule chose d'agréable qui lui vint à l'esprit, c'était une Spéciale de Clermont. Il ouvrit les yeux et se prit une chope de bière posée non loin par un valet de pied attentionné. Il reva alors l'esprit virevoletant de son travail de boucher à sa vie de combatant, de ses voyages en Champagne et de son passage à Tonnerre, mais tout cela semblait remonter à si longtemps...

Il venait d'apprendre que son père était mort, et que son frère était mort pendant le siège de Compiègne, alors qu'il défendait le domaine familiale contre une razzia artésienne pour se procurer des vivres. Etant le fils cadet, il héritait. Encore du travail en plus...

Après un temps qu'il ne put déterminer, il se tourna vers San Antonio.


Le voyage vers la Champagne va nous prendre un peu de temps. Profitons de la fraicheur de la nuit pour voyager vite et à deux. Si tu veux rester, je te laisse, mais je ne puis plus supporter cette soirée.

Il se leva d'un bond et se resservit un peu de bière et d'hydromel, et demanda au valet d'aller seller son cheval.
Revenir en haut Aller en bas
SanAntonio

avatar

Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 28/09/2005

MessageSujet: Re: Un fauteuil à l'écart...   Dim 2 Oct - 2:21

D'accord Amro, je viens avec toi. Nous risquerons moins à deux sur la route du retour. Et la fraîcheur de la nuit me permettra sans doute de reprendre mes esprits et d'arriver de meilleure manière à Conflans demain matin. Tu pourra faire une halte chez moi si tu le souhaite.

Puis il rappela le valet :

Attendez, je vous demanderais de bien vouloir faire seller ma monture par la même occasion. Et j'espère ne point abuser en vous demandant de bien vouloir nous fournir quelques bouteilles de vin pour le voyage.

Le valet parti remplir sa tâche, se demandant comment les deux hommes faisaient pour rester relativement dignes après tout l'alcool bu ce soir. Assurément, ils résistaient à tout.

SanA vida ensuite le fond de sa chopine et se leva.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amro d'O
Invité



MessageSujet: Re: Un fauteuil à l'écart...   Dim 2 Oct - 2:38

En rejoignant les écuries Amro rajusta sa cape d'Hospitalier sur ses épaules et rabati le capuchon sur ses yeux. plusieurs chevaux étaient déjà sortis et on voyait des convives s'affairés pour rentrer chez eux.

Amro se figea un bref instant, et dans la pénombre apercu deux silhouettes familières. Le Duc et la Duchesse de Champagne repartaient également vers leur manoir de Clermont. La route serai longue et c'est à peine remis de son malaise que Tsarine remontait à cheval.

Amro et San Antonio s'approchèrent et aidèrent la Duchesse à monter sur son cheval comme l'auraient fait deux écuyers. Ils montèrent sur les leurs et partir au galop du chateau d'Aubigny.

Sur les remparts, les gardes n'apercurent après quelques minutes plus que de très vagues formes noires avancants sur la sombre prairie qui ondulait au rythme du vent. Soudain un éclat perca la nuit. Amro avait sorti son épée et la lune se reflétait dedans, en signe d'adieu à son ami Turenne le baron d'Aubigny.

Amro rattrapa Caedes Tsarine et San Antonio avant de pénétrer dans la foret qui les menerait à la ville de Conflans, première halte du périple de retour.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un fauteuil à l'écart...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un fauteuil à l'écart...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dans un large fauteuil, près du foyer béni, comme on peut voyager, l'hiver, à l'infini ! [feat Sasha B.Cobb]
» Diaspora Parè e Klè Sou Zafè Doub Nasyonalitè a.
» Martelly creuse l'écart dans un nouveau sondage
» Dans les machoire du serpent (en cours
» Ennemi Disparu [Pv Raido]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marquisat d'Aubigny :: Archives :: Archives de la première réception-
Sauter vers: